Le maire de Pont-Sainte-Maxence…

Crédit photo : A. Dumontier

Découvrez un document choc à télécharger au format PDF à partir duquel vous pourrez cliquer sur différents liens :

https://groupelpooise.fr/wp-content/uploads/2020/11/AD-se-verdit.pdf

Bonne lecture

Crédit Photo : Arnaud Dumontier

A propos Lhunndroup

Administrateur Web

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Une étude d’impact environnementale a t elle été faite pour le projet de construction de la route Felgueiras? Merci pour votre réponse.
    cordialement, Sandrine (habitante de pont sainte maxence)

    • Délégué Départemental

      Bonjour madame, une étude d’impact environnemental a effectivement été effectuée. C’est un cabinet privé, en charge de la conception et du tracé de la route qui l’a rédigée, en s’appuyant notamment sur les inventaires réalisés par des sociétés privées et des « spécialistes » de la faune et de la flore. Certains sont très compétents, d’autres ont montrer les limitent. Pour l’écureuil roux par exemple, il est écrit dans le dossier que quelques individus (2-3) sont présents sur la zone d’étude. Pour l’association SOS Ecureuils roux de Pont-Sainte-Maxence, il y a plus de 60 nids et au moins une quinzaine d’individus. Pour la grande faune (cerfs, chevreuils…), ce site est une zone occasionnelle de passage. En fait, les habitants limitrophes de cette forêt voient tous les jours ces animaux et en nombre. Certaines espèces animales n’ont pas été inventoriées. Le risque de glissement de terrain n’est quasiment pas pris en compte dans l’étude initiale (la SAO, le maître d’ouvrage, étudie la mise en place de mur de soutènement…). L’impact sur les plantes et les oiseaux est considéré comme très faible parce qu’il y a des milliers d’hectares disponibles dans le reste de la forêt d’Halatte (ce cabinet oublie juste d’écrire que la majeure partie de cette forêt est exploitée et donc non propice à un grand nombre d’espèces à cause de la monoculture, la raréfaction de certaines plantes dans les sous-bois, de certains aliments…). Avec une chute des effectifs de passereaux (verdiers, bouvreuils, chardonnerets, linottes) dans notre région, l’impact de ce projet sur ces espèces n’est estimé par le cabinet privé que comme « faible ». De plus, le CNPN a mis un avis très négatif sur ce projet, qui se poursuit sans en tenir compte, sans écouter ni les associations ni les habitants directement impactés. Si vous souhaitez plus d’informations (fichiers pdf…), n’hésitez pas à nous écrire à oise@lpo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *