Et une deuxième victoire au tribunal administratif !

L’arrêté de la préfète est suspendu. Publié le 13 septembre il autorisait la «destruction» de 1.700 renards dans l’Oise. «Autrement dit, un massacre méthodique», avait dénoncé l’association animaliste One Voice qui avait porté l’affaire devant le tribunal administratif. Dans une première procédure d’urgence, le juge des référés de Beauvais a donné raison à l’association ce jeudi 7 octobre.

Bravo à l’ASPAS, à AVES et à One Voice.

A propos Greg

Administrateur Web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *