Action Refuge LPO: valorisez votre compost

ois__80

Composteur

Après des mois de remplissages, de brassages et de soins, votre compost ne présente plus d’odeur, il a pris un aspect grumeleux et sa couleur est très sombre. Si vous observez bien de près, plus aucun signe de vie: cloportes et vers de terre l’ont déserté. Rien de dramatique, tous ces signes indiquent que votre compost est mûr et qu’il est maintenant possible de le valoriser.

Compost mûr

Compost mûr

Au jardin, déposez directement votre compost au pied des plantes et arbustes exigeants: hortensias, rosiers, groseillers, etc. Couvrez-le ensuite de feuilles mortes pour le protéger de la pluie, du gel et du soleil.

Profitez ensuite de la place libérée pour retourner la case en cours de chargement. Observez bien alors l’entomofaune qui s’y trouve, au fur et à mesure que vous descendez dans le tas: cloportes et limaces en surface dans les végétaux récents, puis minuscules collemboles dans les végétaux en décomposition avant de trouver les vers de terre rouges dans les parties les plus basses. Avec un peu de chance, vous trouverez peut être un gros vers blanc, larve du Cétoine doré ou encore un myriapode, prédateur du sol. C’est tout l’écosystème de litière forestière reconstituée dans votre composteur !

Myriapode

Myriapode

Pour plus d’informations sur le compostage, consultez le Refuges LPO Info n°31, automne 2016.

    Concernant François

    Coordinateur Refuges LPO
    Cet article a été inscrit dans Information, Observations, Refuges LPO. Ajouter le permalien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *